Boulevard Georges Deryck 124, 1480 Tubize

+32 2 355 98 95

Abonnement "Confiance" 2015-2016

OPTEZ POUR L’ABONNEMENT CONFIANCE

Créé à l’ouverture du Théâtre du Gymnase en 1995, l’abonnement «Confiance» fait les délices de plusieurs centaines de spectateurs chaque saison.
On les comprend : grâce à leur abonnement, chaque spectacle leur coûte seulement 14,09 €. Pourquoi «Confiance»?
Au moment du renouvellement des abonnements, l’ensemble des spectacles et des dates n’est pas encore totalement fixé. Malgré tout, nos fidèles spectateurs se réabonnent en masse : c’est ça la CONFIANCE!

Vos avantages supplémentaires :
- vous choisissez votre siège parmi les meilleurs disponibles et vous le conservez pour toute la saison
- vous pouvez «prêter» votre abonnement en cas d’indisponibilité
- vous pouvez étaler le paiement de votre abonnement sur sept mois (7 x 22,50 €).

Abonnement Confiance = 11 spectacles pour 155 €

Tous les spectacles présentés sur cette page le sont sous réserve de modifications de date ou de programmation. Merci de votre compréhension. Aucune place individuelle ne sera disponible avant le 16 août 2015
.


1. Jodie Devos – Vendredi 2 octobre 2015 à 20h

Après avoir étudié à l’IMEP (Namur) auprès de Benoît Giaux et Élise Gäbele, Jodie Devos obtient un Master of Art à la Royal Academy of Music de Londres, dans la classe de Lillian Watson. Membre de l’Académie de l’Opéra Comique de Paris, elle se produit en récital ou en soliste, tant en Belgique, qu’en Allemagne (Stuttgart), aux Pays-Bas (Maastricht), en Angleterre (Wigmore Hall) et en France. Jodie est lauréate des « Prix Jacques Dôme » et «Les nouveaux talents de l’art lyrique », du concours « Isabel Jay prize » et du G. Embley Memorial Prize à la Royal Academy of Music de Londres. Elle est élue Namuroise de l’année 2012 dans la catégorie « Jeune talent » et gagne le premier prix et le prix du public au « Concours international Bell’Arte » de Braine L’Alleud. En 2014, Jodie est second prix du Concours Musical International Reine Elisabeth et remporte le prix du public Musiq’3.
Elle sera accompagnée au piano par Patrick Leterme, que vous avez pu entendre lors des soirées du concours Reine Elisabeth.

2. Délivre-nous du mal – Vendredi 13 novembre 2015 à 20h

De Dominique Bréda - Mise en scène Catherine Decrolier
Avec Jean-François Breuer, Julie Duroisin, Xavier Elsen, Amélie Saye et Françoise Villiers
Mélange très réussi d’un remake de « Sister Act » et de réflexions intelligentes sur l’Eglise !
Thème de la pièce : une église en pleine crise de foi, dont les fidèles serviteurs cherchent, par des moyens assez particuliers, à réintéresser les brebis égarées à la chose divine. Bref, Sister Act dans une version encore plus explosive.
« Un nouveau spectacle désopilant » LA LIBRE
« Attention : réservez déjà le confessionnal pour vous absoudre de ce péché si délicieux » LE SOIR

3. Drôle de couple – Vendredi 27 novembre 2015 à 20h

De Neil Simon - Mise en scène Daniel Hanssens
Avec Daniel Hanssens, Pascal Racan, Laure Godisiabois, Victor Scheffer, Daniel Nicodème, … (Distribution en cours)



Un pièce drôle, très drôle et touchante à la fois.
2 amis, la cinquantaine, adeptes des parties de poker, vont partager un appartement.
L’un (Pascal Racan) est divorcé, bordelique, L’autre (Daniel Hanssens) vient d’être largué par sa femme, hypocondriaque et maniaque de la propreté. Comment vont-ils vivre ou survivre ensemble ? Un drôle de couple.

4. C’est pas encore la dernière fois par Popeck – Jeudi 17 décembre 2015 à 20h

Dans « C’est PAS ENCORE la dernière fois ! » l’artiste reprend ses plus grands succès, remis au goût du jour.
POPECK, est LE doyen de l’humour français. Personnage populaire non populiste, il est devenu incontournable. Définitivement ronchon, il a promené sa silhouette à la Chaplin pendant plus de cinq décennies. Il est l’un des derniers grands du rire et les années n’ont en rien entamé son envie de pester et de râler... pour nous.
Inchangé, indémodable, chapeau melon et accent yiddish, Popeck demeure fidèle à son personnage, naïf, drôle et d’une exquise courtoisie.« Que Dieu soit loué... mais à des prix raisonnables... » se plaît à dire ce poète qui aime rire mais n’aime pas qu’on se moque. Ce spectacle c’est l’occasion de retrouver un incontournable de l’humour français et de savourer un spectacle intergénérationnel, dont les textes s’adaptent toujours à l’actualité !

5. Ma valise en cartoon de et avec Pierre Kroll – Vendredi 15 janvier 2016 à 20h

Mise en espace par Bruno Coppens

Du journal « Le Soir » à « Moustique », de « Mise au Point » à « Cinétélérevue » en passant par « Revu et Corrigé » et ses 20 albums (40.000 exemplaires vendus en moyenne), Pierre Kroll est ce dessinateur de presse dont nous sommes si nombreux à guetter le moindre trait. Trait saignant. Trait drôle. Trop fort!
Dans les Foires du livre, sur les plateaux d’ici et d’ailleurs, dans la rue, beaucoup lui posent des questions sur son métier, lui demandent avec insistance de parler de notre monde dont il saisit en dessins la complexité, les paradoxes ou l’absurdité. Alors, le voici sur scène pour raconter sa vision du monde, son parcours singulier.
« Ma valise en cartoon » n’est pas une conférence, c’est un vrai spectacle avec de l’interactivité, des surprises en direct, beaucoup d’éclats de rire, de réflexions, de projections aussi.
Un seul en scène avec un écran et une table lumineuse pour seul décor. Pierre se livrera avec beaucoup de déraison, d’anecdotes et de sincérité. Il retracera l’histoire de l’humour de presse, rendra hommage à ceux qui l’ont forgé, évoquera la caricature dans le monde aujourd’hui, sèmera ci et là graines de philosophie et pointes d’ironie.
Un spectacle trempé dans cette tendre ironie mordante mais jamais cynique qui fait la patte de notre Kroll national.

6. La Famille du collectionneur – Samedi 30 janvier 2016 à 20h

De Carlo Goldoni - Adaptation et mise en scène Daniela Bisconti
Avec Maroine Amimi, Aurélia Bonta, Toni D'Antonio, John Dobrynine, Emmanuel Guillaume, Manon Hanseeuw, Frédéric Lepers, Nicolas Ossowski, Valéry Stasser, Cécile Van Snick, Alexandre von Sivers

Comédie festive « Tout ce qui brille n’est pas or »…
Pareil dicton a rarement trouvé meilleure illustration que cette pièce très drôle de Goldoni.
Anselme, collectionneur passionné de médailles et autres antiquités, dilapide la fortune familiale en objets soi-disant précieux. Autour de lui gravitent des intrigants, une femme de chambre rusée, un duo belle-mère/bru conflictuel : le cocktail parfait pour chambouler toute la maisonnée !
Une comédie mordante et rythmée resituée dans les années ’50.
Daniela Bisconti s’entoure de 11 comédiens pour donner vie à ce texte du génial Carlo Goldoni, le célèbre auteur vénitien qui a révolutionné le théâtre italien.

7. Concerto pour 2 clowns – Dimanche 14 février 2016 à 17h

De et par Igor Sellem et Julia Moa Caprez
Par les Rois Vagabonds – Prix du public Festival d’Avignon Off 2013
Au programme: Vivaldi, Strauss, Bach...Mais les musiciens sont des clowns.
Les Rois Vagabonds, clowns traditionnels ou nouveaux clowns?
Avant tout « poètes en action » selon la belle formule d’Henry Miller.
Ils nous mettent des ailes pour parcourir avec eux un bout de notre chemin d’humanité. Car les clowns ne jouent pas la comédie. S’ils ont un nez rouge ou un masque blanc et des habits extravagants, c’est pour mieux se mettre à nu.
Mime, acrobaties, musique, quelques mots à peine. Les Rois Vagabonds parlent un langage universel. Qu’on soit vieux philosophe ou petit enfant, on est surpris, on s’émerveille, on rit, on est ému.

« Musiciens, acrobates, mimes, Julia Moa Caprez et Igor Sellem forment un duo tout en poésie et en finesse. Après un tel spectacle, l’homme en plus d’être allé sur la lune, peut conquérir les étoiles pour les offrir comme un bouquet de roses. » France 3
« A la fois technique, drôle, créatif et sans temps mort, ce concerto de clown est un délicieux pas de deux, un pur régal…on sort de là heureux et le sourire aux lèvres. » Vivantmag


8. Les Palmes de M. Schutz – Vendredi 26 février 2016 à 20h

De Jean-Noël Fenwick - Mise en scène Daniel Hanssens
Avec Marc Weiss, Daniel Hanssens, Pascal Racan, Laure Godisiabois, Victor Scheffer… (Distribution en cours)

1895 : Rodolphe Schutz, directeur de l'école de physique et de chimie de la ville de Paris, rêve d'avoir les palmes académiques. Pour mettre la pression sur Pierre Curie, professeur et chercheur de l'école, il introduit dans son laboratoire une jeune et brillante étudiante polonaise : Maria Sklodowska.
Le spectateur se retrouvera dans le laboratoire de Pierre et Marie Curie.
L'irrésistible comédie de Jean-Noël Fenwick, auréolée de 4 Molières en 1990, n’a pas pris une ride et revit enfin au théâtre en Belgique.

« ...texte, percutant et hilarant, découpage des séquences, réglé avec précision, avec des moments romantiques, drolatiques, des rebondissements… L’ambiance est moderne, les répliques fusent avec justesse, le spectateur se concentre et ne voit pas le temps passer. On sort conquis et plus intelligent. » Paris Match

9. Dernier coup de ciseaux – Vendredi 4 mars 2016 à 20h

De Paul Pörtne - Adaptation Sébastien Azzopardi et Sacha Danino
Mise en scène Aurelio Mergola -Assistanat Julie Duroisin
Avec Jean-François Breuer, Catherine Decrolier, Thomas Demarez, Pierre Lafleur, Frédéric Nyssen et Martine Willequet - Production Théâtre de la Toison d'Or


« Dernier coup de ciseaux » est une pièce américaine mythique, déjà vue par 9 millions de spectateurs et figurant au Guinness des Records, rubrique longévité.
Un mélange décoiffant de lotion capillaire et d’histoire policière. Chaque soir, un meurtre est commis au salon (de coiffure) et c’est au public à résoudre l’énigme, avec plein d’indices éclairants genre poil de fausse blonde ou vieux bigoudi. Une grande partie de la pièce est évidemment improvisée en fonction des réactions du public.
Un spectacle extrêmement posi-tif et récréa-tif.

« Dernier coup de ciseau est un spectacle drôle, entraînant, bien joué et interactif qui se joue dans une ambiance de bonne humeur en symbiose avec le public. » Culture Remains

10. Gainsbourg ressuscité, bien fait pour sa gueule – Vendredi 18 mars 2016 à 20h

Accompagné de 4 musiciens talentueux tout aussi passionnés, Pierre Lafleur ressuscite durant 1h30 le beau Serge : « L’idée de ce projet n’est pas de faire un récital « best of » des chansons de Gainsbourg ni de se lancer dans un « cover » ou un « tribute » où nous nous efforcerions de coller au plus prêt à l’original, mais bien de puiser dans une œuvre foisonnante les petites perles qu’il a confectionnées au gré des époques en développant notre propre style musical où les chansons célèbres côtoient les moins connues sans tomber dans les travers de l’élitisme (ni de l’éthylisme). »

Le répertoire se veut donc original et exigeant, mais aussi extrêmement ludique, rythmé, festif et « groovy » grâce, entre autres, aux orchestrations réappropriées qui ne trahiront en rien l’original. Difficile bien sûr de résumer 30 ans de carrière par le biais d’une vingtaine de chansons. Alors sans être didactique, le spectacle est émaillé de courts récits et d’anecdotes en lien avec les chansons interprétées (dans l’ordre chronologique) ou les époques dans lesquelles elles ont été écrites. En surprise également, une brève évocation qui tend à être fidèle à l’homme de scène…

11. ??? Spectacle surprise!

Abonnez-vous via notre formulaire papier téléchargeable en PDF ici

Retrouvez la brochure PDF ici

La presse en parle

TV COM  dédie un reportage à l'exposition Up!Design

TV COM dédie un reportage à l'exposition Up!Design

20.10.2014

Tubize : Expo Up !Design Mardi 30 septembre 2014 Une radio en carton, des bijoux en charbon et bien d'autres objets réalisés ...